Objets convoités

S'enrichir sous l'ère coloniale

L’ère coloniale du 18e siècle est caractérisée par l’esclavagisme et le commerce triangulaire entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques. Elle est marquée par d’importants échanges internationaux de marchandises, de ressources naturelles, de main-d’œuvre et même de pratiques culturelles. Des régions asiatiques, en Inde par exemple, intègrent ce circuit par le biais des compagnies impériales européennes dites « à charte », qui disposent d’un monopole d’État pour exploiter certains marchés d’outre-mer et qui alimentent la traite.

Les transferts de cette époque expansionniste, pour la plupart asymétriques, ont des conséquences durables sur le monde, façonnant violemment les économies, les sociétés et les cultures de nombreuses régions. Cette influence à long terme, qui s’accélère au 19e siècle, présente des caractéristiques préliminaires de la globalisation moderne dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

Fabio Rossinelli

Se relier aux héritages de l'esclavage

Recherche